Les étapes d’un investissement immobilier dans l’ancien

étapes investissement immobilier ancien

Est généralement considéré comme immobilier ancien, tout bien immobilier construit entre le 19ème et le 20ème siècle, avec ou sans travaux de rénovation à prévoir. 20 à 30% moins coûteux que le neuf, plus abondant sur le marché, l’immobilier ancien est le placement préféré des épargnants français. Mais quelles sont les étapes pour réaliser efficacement un investissement dans l’immobilier ancien ? Parcourons les ensembles dans les prochains développements.

Commencez par évaluer votre budget

C’est la première étape d’un investissement dans l’immobilier ancien. Déterminez le montant dont vous disposez pour cet investissement et celui que vous pouvez obtenir avec un prêt immobilier. Votre apport personnel constitue un gage de sécurité que les banques apprécient. Plus le montant de cet apport sera élevé, plus vous pourrez négocier le montant de l’offre de prêt ainsi que le taux d’intérêt auprès de votre banque.

Cherchez ensuite la maison ou l’appartement approprié

Lorsque les aspects budgétaires sont bouclés, la prochaine étape consiste à engager la recherche de la maison ou l’appartement dans l’immobilier ancien. Faites une liste de critères de sélection (nombre de pièces, emplacement, commodités…). Rendez-vous sur les sites d’annonces immobilières.

Etant donné qu’il s’agit d’un marché étendu, les choix sont bien plus vastes que dans le neuf et vous pourrez dénicher des biens dans n’importe quel quartier. Les zones centrales des grandes agglomérations comme Paris, Lyon ou Bordeaux sont bien plus accessibles dans l’ancien que dans l’immobilier neuf, où les constructions sont rares ou à des tarifs très élevés. Vous avez ainsi de plus grandes chances de trouver un appartement en centre-ville.

Engagez la procédure d’achat

C’est une étape très importante du projet d’investissement dans l’immobilier ancien. Il s’agira de :

Vérifier l’état du logement.

Il est important d’être attentif au moindre détail en faisant plusieurs fois le tour du bien si nécessaire. Vous pouvez aussi programmer une contre visite ultérieurement, de préférence à un autre moment de la journée pour vérifier l’ensoleillement ou le bruit.

Dans l’immobilier ancien, vous devez vous assurer de l’état général du bien : murs, toiture, fenêtres, portes, les planchers, le système électrique, la chaudière, les fenêtres. Enfin, vérifiez l’état global de la copropriété (dont les charges peuvent nuire à votre rendement locatif si elles sont élevées).

Evaluez le prix du logement et les travaux nécessaires.

Pour évaluer le prix du bien, vous devrez analyser le marché local pour savoir où investir dans l’immobilier, à quel prix et comparer avec les autres biens à vendre sur le secteur. Attention, le prix peut varier selon la vue, l’orientation du bien, l’étage ou même d’une rue à l’autre. Et les prix affichés en agence sont les prix de biens à vendre, pas nécessairement le prix auquel le bien se vendra finalement. Ne tombez pas dans le piège…

Pour l’étape des travaux, passez par une entreprise spécialisée qui se chargera de budgétiser les travaux en trouvant les meilleurs prix, de négocier auprès des fournisseurs et artisans et de vous proposer des conseils tout au long du chantier. Son aide sera précieuse pour estimer le coût des rénovations.

Faites votre offre d’achat, si elle est acceptée, signez l’acte de vente.

Le prix est évalué, les travaux budgétisés. Faites une proposition en adéquation avec le marché peut être avec le conseil d’un professionnel. Si votre proposition est acceptée, commencez par le compromis de vente avec le vendeur question d’engager définitivement ce dernier. Les 45 ou 60 jours suivant vous servent à décrocher un crédit immobilier grâce au plan de financement immobilier réalisé au préalable.

Une fois votre dossier d’emprunt accepté, vous pouvez passer à la signature de l’acte de vente authentique définitif chez le notaire. Il entérine le transfert de propriété du logement. Avec le contrat signé et le paiement effectué, vous êtes définitivement propriétaire.

Passez à la rénovation de votre immeuble

C’est l’ultime étape de votre investissement immobilier dans l’ancien. Elle n’est pas plus évidente que les précédentes. Procédez donc à la sélection d’une entreprise spécialisée dans la rénovation d’appartements. Vous devrez suivre de près la rénovation et l’avancée de travaux, ce qui est certes exigeant en terme de temps et d’énergie mais indispensable au bon déroulement de votre l’investissement.

Faites prévaloir vos avantages fiscaux

Une fois la rénovation terminée, votre immeuble sera mis en valeur et vous bénéficierez de dispositifs de défiscalisation. Par exemple, si votre logement se trouve dans un secteur sauvegardé, la loi Malraux vous fait bénéficier d’une réduction d’impôts de 30% sur le montant de vos travaux de rénovation.

Choisissez de bon locataires

Si votre investissement est à usage locatif, utilisez les meilleures astuces pour trouver les bons locataires. Fixez des critères de sélection (leur solvabilité, leur comportement….).
A défaut de pouvoir le faire vous-même, vous pourrez faire le choix de confier entièrement la gestion à un administrateur de bien ce qui représente un coût supplémentaire, mais sécurisera encore vos revenus locatifs.

Les étapes d’un investissement immobilier dans l’ancien
Retour en haut